Revue des nouvelles de DisGovr

Récapitulatif des nouvelles pour août 2020

La série de sommets sur les technologies gouvernementales canadiennes en direct pour l'inscription

Le groupe Capital Hill est heureux d'annoncer que l'inscription à la série de sommets canadiens sur les technologies gouvernementales, édition virtuelle, est maintenant ouverte.

Vous pouvez vous inscrire ici : sommetcanadien.ca

Cette série de trois événements comprendra des présentations des gouvernements et de l'industrie sur les thèmes de la cybersécurité, de la transformation numérique, des grandes données et de l'IA. L'objectif principal de l'événement est d'entendre les gouvernements parler des projets sur lesquels ils travaillent et de faciliter les connexions grâce à la plate-forme B2B/B2G des conférences virtuelles.

Des créneaux de parrainage et de présentation sont disponibles pour les clients de CHG à un tarif réduit. Ces informations sont désormais disponibles sur le site web, mais votre conseiller vous remettra un dossier officiel.

Si vous avez des questions spécifiques, veuillez contacter Kevin Tetreault à Ktetreault@capitalhillgroup.ca

La province soutient une technologie innovante fabriquée en Ontario pour assainir les EPP L'Ontario finance un pomiculteur innovant dans la lutte contre le COVID-19

Par le biais du fonds Ontario together, le gouvernement de l'Ontario investit $2 millions dans des machines médicales et de vie pure pour les travaux propres, en aidant à la fabrication d'un dispositif d'assainissement unique en son genre appelé Clean Flow Healthcare Mini. Avec le soutien de l'Ontario, ils vont augmenter la production du flux propre des soins de santé pour presque tripler sa capacité actuelle.

 

Ce nouveau dispositif pourra désinfecter les masques N95 et autres EPI des travailleurs de première ligne. Leur technologie est approuvée par Santé Canada et peut détruire jusqu'à 99,99 % des agents pathogènes et des virus présents sur les services et nettoyer jusqu'à 800 masques N95 par heure.

 

D'abord co-développé en 2015 par Myers Apple produits et travaux propres pour désinfecter les produits. Le gouvernement de l'Ontario travaillera avec nos innovateurs et fabricants de classe mondiale et fournira des solutions "made in ON", afin de s'assurer que nous pouvons fournir notre propre EPI et que nous sommes prêts à faire face à toute crise future dans le domaine des soins de santé.

Le financement de l'Ontario permettra de soutenir 19 nouveaux emplois ainsi que l'achat et l'installation de fabrication de métaux, l'assemblage d'équipements et la modification d'installations.

  • D'ici janvier, ces 19 postes seront pourvus.
  • L'Ontario a lancé aujourd'hui un fonds de 50 millions de dollars, sur un investissement de près de 4 millions de dollars, qui a permis d'investir $2 millions.
  • Le site ON together a été créé au début de cette pandémie, et nous avons vu 27 000 personnes s'inscrire sur ce site.
  • Nous avons vu la province acheter 800 millions de dollars sur ce site pour des fournitures essentielles et des EPI

MERX est remanié pour devenir plus convivial

MERX, l'une des sources les plus complètes d'opportunités d'affaires des secteurs public et privé au Canada, a récemment été mis à jour avec un nouveau design, visant à rendre le processus plus intuitif pour l'utilisateur.

Avec des milliers de marchés publics sur leur site web et l'ajout quotidien de nouveaux marchés, le processus de recherche d'un marché public approprié dans le domaine des technologies de l'information peut encore s'avérer décourageant. La plateforme DisGovr du groupe Capital Hill facilite encore plus le processus en fournissant un rapport quotidien sur les achats, personnalisé en fonction de vos besoins.

Si vous souhaitez recevoir chaque matin un rapport personnalisé sur les marchés publics, contactez info@capitalhillgroup.ca pour plus de détails.

Le gouvernement du Canada investit $1,9 million de dollars dans l'Internet haute vitesse dans les régions rurales du Québec

Comme la pandémie a augmenté de façon exponentielle la dépendance à l'égard d'Internet, l'honorable Pablo Rodriguez, leader du gouvernement à la Chambre des communes et lieutenant du Québec, sur

au nom de l'honorable Maryam Monsef, ministre de la Condition féminine et de l'Égalité des sexes et du Développement économique rural, a annoncé un financement de $1,94 million de dollars, dans le cadre du programme Connecter pour innover, pour cinq nouveaux projets visant à améliorer l'accès à Internet haute vitesse dans les régions rurales du Québec.

 

$1,019,925 est alloué à Bell Canada pour trois projets utilisant la technologie de la fibre optique pour fournir l'Internet à haut débit à Saint-Pie-de-Guire, Lac-à-la Truite, et Saint-Séverin et Saint-Frédéric. $927,938 est alloué au Groupe Maskatel LP pour deux projets utilisant la technologie de la fibre optique pour fournir l'Internet à haute vitesse à Saint-Lucien et à Lac Bolduc.

 

Ce financement fait partie de la stratégie du gouvernement Accès à haut débit pour tous : La stratégie de connectivité du CanadaLa Commission européenne s'est engagée à mettre en place un système de gestion de l'Internet à haut débit, afin que tous les Canadiens aient accès à l'Internet à haut débit.

Covid - 19 mises à jour de l'application de traçage

Les défenseurs canadiens de la vie privée soutiennent l'application d'exposition COVID-19

L'application COVID Alert a été lancée en Ontario vendredi dernier. Les commissaires à la protection de la vie privée du gouvernement fédéral et de l'Ontario ont terminé leur examen de la nouvelle application de notification d'exposition COVID-19 du pays et affirment qu'ils soutiennent son utilisation suite aux préoccupations initiales concernant la protection de la vie privée et la sécurité.

Cette application est conçue pour informer les utilisateurs lorsqu'ils sont en contact étroit avec une personne dont le test COVID-19 est positif. Toutefois, elle est totalement anonyme et ne permet pas de suivre la localisation d'un utilisateur, ni d'utiliser un GPS.

L'application produit des codes aléatoires et utilise le Bluetooth pour envoyer des pings aux téléphones des autres utilisateurs et échanger ces codes lorsque deux personnes qui ont l'application sont physiquement proches l'une de l'autre. Si une personne équipée de l'application signale qu'elle possède COVID-19, l'application peut envoyer une notification à toute personne qui s'est suffisamment approchée de cette personne pour recevoir le code spécifique au cours des 14 derniers jours.

Les commissaires à la protection de la vie privée au Canada a publié une déclaration commune en mai conseiller les principes clés de la protection de la vie privée nécessaires pour protéger l'identité des utilisateurs et leurs données.

Les gardiens de la vie privée affirment qu'elle a été développée avec des garanties solides ; cependant, ils ont également noté le risque de tiers qui pourraient chercher à contraindre les utilisateurs de l'application à divulguer des informations. Le gouvernement fédéral a accepté d'impliquer le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada (CPVP) dans un audit de l'application après son lancement, bien qu'aucun détail officiel n'ait été annoncé.

L'industrie de la construction de l'Ontario réclame une application de traçage COVID-19 portable

Un syndicat représentant le secteur de la construction en Ontario déclare que ses membres n'utiliseront pas la nouvelle application de suivi COVID-19 du gouvernement fédéral parce qu'elle exige l'utilisation de téléphones intelligents, qui sont interdits sur les chantiers pour des raisons de sécurité.

Joseph Mancinelli, vice-président international de l'Union internationale des travailleurs d'Amérique du Nord (LiUNA), presse le gouvernement d'adopter une application ontarienne qui inclut des "wearables", c'est-à-dire des dispositifs technologiques qui peuvent être portés sur un bracelet ou dans un portefeuille.

Le syndicat de M. Mancinelli s'est associé à un projet pilote pour une application appelée TraceSCAN, qui a commencé comme une application de covoiturage écologique développée par la société torontoise Facedrive.

Les chantiers de construction employant entre une poignée et plusieurs centaines de travailleurs, M. Mancinelli a déclaré que sans une application portable permettant de déterminer avec qui les travailleurs ont été en contact étroit, les chantiers peuvent être fermés dès qu'un cas est signalé. Les mêmes problèmes se posent dans les hôpitaux ou les maisons de retraite.

Suman Pushparajah, chef du projet pilote TraceSCAN, a déclaré que l'adaptation aux différents sites de travail est la clé du succès de la recherche des contacts et espère travailler avec Ottawa pour intégrer cette technologie dans son application de suivi.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a déclaré vendredi qu'il avait parlé à LiUNA de l'utilisation de son application. "Ils veulent l'utiliser sur les chantiers de construction, donc vous savez que je suis en faveur de cela, et ce sera strictement au gouvernement fédéral de décider s'ils vont les autoriser à le faire ou non", a-t-il dit.

Le ministre Murray met l'accent sur l'avenir des gouvernements numériques

La semaine dernière, la ministre du gouvernement numérique, Joyce Murray, a participé en direct au hacknight virtuel du Civic Tech TO. La ministre Murray a souligné la volonté de son gouvernement de poursuivre le virage numérique et connecté des opérations gouvernementales.

Le ministre Murray aurait déclaré : "Mon objectif est de transformer la réponse numérique de notre gouvernement, qui est dictée par la crise, en un changement permanent dans la manière dont nous servons les Canadiens et de construire un pays plus favorable au numérique".

Le ministre Murray voit des possibilités tout au long de la pandémie de grippe Covidienne, car de plus en plus de Canadiens travaillent et communiquent par des moyens numériques. De même, nous pouvons nous attendre à ce que le gouvernement continue de faire pression pour mieux servir les Canadiens grâce à des processus numériques plus performants.

Le groupe Capital Hill et DisGovr Canada étendent leur portée au Québec

Cet été, le groupe Capital Hill a élargi son offre de services dans la région de Québec, tant en matière de surveillance que de conseil. Les rapports quotidiens sur les marchés publics incluront désormais les opportunités technologiques au Québec et les rapports couvriront également les développements politiques importants dans cette province qui pourraient intéresser le secteur des TIC.

Du point de vue de la consultation, cet été, l'expertise du groupe Capital Hill au Québec a été augmentée par l'ajout de Matthew Conway. Matthew a plus de dix ans d'expérience dans le secteur public, ayant servi de conseiller à plusieurs ministres, dont l'honorable Caroline Mulroney, l'honorable Tony Clement, l'honorable James Moore, l'honorable Jean-Pierre Blackburn et l'honorable sénateur Claude Carignan.

Pendant son séjour à Queen's Park, Matthew a dirigé les affaires francophones pour le ministre Mulroney, notamment en concluant un accord avec le gouvernement du Canada pour le financement conjoint d'une université de langue française à Toronto, en aidant à élaborer le cadre d'un prochain plan de développement économique francophone et en dirigeant les préparatifs pour la modernisation de la prochaine loi sur les services en français.

Pendant son séjour à Ottawa, Matthew a été l'attaché de presse du président du Conseil du Trésor, Tony Clement, s'occupant des relations quotidiennes avec les médias et de questions très sensibles, et faisant de la recherche juridique et politique. Il a également été conseiller politique auprès de la L'honorable sénateur Claude Carignan pendant son mandat de leader du gouvernement au Sénat.

Matthew a obtenu un baccalauréat en droit de l'Université du Québec à Montréal (UQÀM) ainsi qu'un diplôme en technologie parajuridique du Collège O'Sullivan de Montréal, où il a reçu la Médaille académique du Gouverneur général pour l'excellence académique en 2005.

Originaire de Montréal et y résidant actuellement, Matthew est parfaitement bilingue (français et anglais), le français étant sa langue maternelle. Matthew a également été très actif dans la politique québécoise depuis son passage à l'Action démocratique du Québec (ADQ), forgeant de nombreuses relations étroites avec les membres et le personnel du gouvernement actuel à Québec. Matthew passe son temps en dehors du travail avec sa fille, sa famille élargie et ses amis à Montréal.

 

POINTS FORTS DE LA CARRIÈRE

  • Directeur des affaires francophones pour le ministre des affaires francophones de l'Ontario
  • Conseiller en communication auprès du chef de la loyale opposition de Sa Majesté
  • Conseiller politique et chercheur auprès du leader du gouvernement au Sénat
  • Attaché de presse du Président du Conseil du Trésor
  • Candidat aux élections fédérales de 2011 et aux élections québécoises de 2008

 

Si vous êtes intéressé à discuter de l'ajout du Québec comme domaine d'intérêt pour vos activités, veuillez contacter votre consultant, David Angus (Dangus@capitalhillgroup.ca) ou Matthew Conway (mconway@capitalhillgroup.ca).

Tenez-vous au courant de nos nouvelles et de nos réflexions