Analyse de la loi 197 :

COVID-19 Loi sur la relance économique

COVID-19 Loi sur la relance économique

Le mercredi 8 juin 2020, le ministre des Affaires municipales et du Logement, Steve Clark, a présenté le très attendu COVID-19 Loi sur la relance économique, 2020 (Projet de loi 197). Le projet de loi omnibus du gouvernement comprend des éléments qui, dans l'ensemble du gouvernement, aideront l'Ontario à reprendre le travail en toute sécurité. Le projet de loi peut être divisé en trois parties :

  1. Relancer l'emploi et le développement
  2. Renforcer les communautés
  3. Créer des opportunités pour les gens


Après analyse, le projet de loi 197 utilise les priorités politiques du gouvernement - "Ouverture aux entreprises", réduction des charges réglementaires administratives, modernisation du gouvernement - pour définir ses mesures de relance économique.

Les charges réglementaires qui auraient autrement ralenti le processus de reprise économique ont été supprimées pour divers portefeuilles et dossiers, tels que les projets de transit et d'infrastructure. Cela devrait permettre d'accélérer le processus de mise en chantier, d'achever la construction dans un délai plus court, de créer des emplois pour que les gens puissent retourner au travail et d'aider les entreprises ontariennes à éviter les coûts supplémentaires qui accompagnent les retards fréquents. Une partie de ce projet comprendrait le développement de stations de métro et de transport en commun intégrées ; le Premier ministre Ford a déjà mentionné son espoir d'une utilisation accrue de l'espace aérien au-dessus des stations dans des biens immobiliers de premier ordre. Le projet de loi introduit également les deux premières étapes de la rationalisation du code de la construction dans le cadre du mandat du ministère des affaires municipales et du logement visant à supprimer les redondances et les charges entre le code de la construction de l'Ontario et celui du gouvernement fédéral.

Adaptations post-pandémiques

La pandémie de COVID-19 a contraint l'ensemble de l'Ontario à passer à l'Internet pour des raisons professionnelles et personnelles. Le gouvernement a introduit des annexes dans le projet de loi 197 pour promouvoir l'adoption de solutions numériques modernes afin que tout le monde, des municipalités à leurs citoyens, puisse mener ses affaires virtuellement. Les municipalités se sont également vu confier de plus grandes responsabilités et une plus grande supervision du développement et de la planification de leurs communautés. Elles pourront également récupérer 100 % des coûts associés à la mise en place de services communautaires essentiels comme les soins de longue durée, les garderies, les établissements de santé publique, les terrains de jeux, les bibliothèques et les logements à prix abordable.

Certaines des réglementations temporaires adoptées pendant la pandémie, comme la vente d'alcool et de cannabis par des entreprises privées, l'utilisation des rues et des parkings pour les patios, ne sont pas incluses dans ce projet de loi. Cependant, il est probable que ces idées toutes faites seront incluses dans la législation de l'automne.

Réduire les charges réglementaires

Le gouvernement de l'Ontario prend des mesures promises depuis longtemps pour moderniser son mode de fonctionnement. La province propose de fusionner le Loi sur la réduction des coûts de réglementation pour les entreprises, 2017 avec le Loi sur les rapports de réduction de la charge de sorte que toutes les exigences en matière de réduction de la charge seraient désormais réunies dans une seule loi - la Loi sur la modernisation de l'Ontario pour les personnes et les entreprises. Cette nouvelle Agir inscrirait dans la législation les sept principes de réduction des charges du gouvernement, afin que les entreprises puissent compter sur des règles claires, ciblées et efficaces qui maintiennent ou renforcent la protection de la santé, de la sécurité et de l'environnement des personnes. Ces changements proposés élargiront la portée des exigences de réduction des charges pour englober la législation, la réglementation, les politiques et les formulaires - et pour inclure des groupes de parties prenantes supplémentaires comme les entreprises à but lucratif et non lucratif. Le gouvernement fera ainsi tout son possible pour communiquer clairement, assurer la voie du numérique plutôt que celle du papier dans la mesure du possible et respecter l'engagement de la province à être un organisme de réglementation moderne. Il s'agit de l'un des cinq principaux engagements prioritaires annoncés par le gouvernement Ford lors de son élection en 2017 et réaffirmés dans le cadre de son mandat de gouvernement majoritaire ultérieur.

Investir en Ontario

Le premier ministre Ford a mentionné à plusieurs reprises au cours des derniers mois qu'il souhaite que l'Ontario puisse redevenir une puissance manufacturière. Cela a été réitéré le vendredi 10 juillet 2020 avec le lancement du Fabriqué en Ontario programme. Le gouvernement Ford prend le programme $500.000 Fonds commun de l'Ontario et l'utiliser pour financer le nouveau plan "Fièrement Ontario". Le site L'Ontario ensemble a été lancé en mars 2020 afin d'aider les entreprises manufacturières de la province qui ont pu délaisser leurs activités actuelles pour produire l'équipement de protection individuelle (EPI) dont elles avaient tant besoin.

Le lancement et la création de la nouvelle agence d'attraction des investissements, Investir l'Ontario, positionnera la province comme une destination de premier plan pour les investissements, la croissance intérieure et la création d'emplois. L'agence aura pour mandat de promouvoir la province comme une destination clé pour les investissements, en rendant l'Ontario plus compétitive tout en envoyant un signal fort aux investisseurs que la province est ouverte aux affaires. Il s'agira d'un "guichet unique" pour les entreprises et les investisseurs. Il se déplacera au rythme des affaires et favorisera une plus grande croissance économique, soutiendra les entreprises nationales stratégiques et attirera des entreprises du monde entier pour créer de bons emplois en Ontario. Le projet de loi 197 comprend les règlements d'établissement de l'agence, mais la législation relative au mandat et au soutien ($) sera présentée à l'automne. Pour l'instant, les détails spécifiques sur la fonction et le fonctionnement de l'agence ne sont pas disponibles. Le CHG continuera à se concerter avec ses contacts pour fournir plus de détails dès qu'ils seront disponibles.

D'après l'annonce du gouvernement, nous savons que celui-ci se concentrera dans un premier temps sur trois secteurs importants pour la récupération de COVID-19, dans lesquels l'Ontario dispose d'un avantage concurrentiel mondial : la fabrication de pointe, les sciences de la vie et la technologie. Cela est conforme aux annonces précédentes d'allocation de fonds faites pendant l'état d'urgence en Ontario, avec des investissements dans la fabrication d'EPI et la création d'un vaccin COVID-19.

Investir en Ontario comprendra "une plus grande expertise en matière de développement des entreprises et de structuration des transactions et s'appuiera sur les nombreux avantages que présente l'investissement en Ontario, notamment : une bonne qualité de vie, un réservoir de talents hautement qualifiés, un secteur de l'innovation fort et en pleine croissance, et une juridiction favorable à la création d'emplois qui peut aider les entreprises à prospérer".

 

Quelques autres choses à noter :

 

  • Les mandats de TVO et TFO pour le français langue seconde ont été élargis pour soutenir l'apprentissage en ligne dirigé par les enseignants
  • Nominations de juges de paix afin de remédier à l'arriéré judiciaire croissant
  • Loi sur les prêts sur salaire sera modifié pour limiter les taux d'intérêt
  • Réduction globale des processus de réglementation afin de rationaliser les normes, les recours et les enregistrements pour l'agriculture, l'environnement et la planification.

 

Le COVID-19 Loi sur la relance économique, 2020 entrera en vigueur une fois qu'il aura reçu l'Ascension royale du lieutenant-gouverneur. Le projet de loi a été adopté en première lecture le mercredi 8 juin 2020.

L'Ontario élargit l'accès à l'économie numérique moderne

Le gouvernement de l'Ontario étend l'accès à un service fiable à large bande et cellulaire dans les régions mal desservies et non desservies de la province. Le nombre de demandes pour le projet $150 millions Améliorer la connectivité pour l'Ontario (ICON) a débuté cette semaine.

En faisant ces investissements, nous contribuerons à faire en sorte que chaque région de la province puisse participer à l'économie numérique moderne et contribuer à la reprise économique de l'Ontario.” - Premier ministre Ford

Les fournisseurs de services de télécommunications, les municipalités, les communautés autochtones et les organisations à but non lucratif sont invités à soumettre des propositions innovantes et mettent leur investissement, leur expertise et leur expérience au service de l'amélioration de la connectivité dans les communautés de l'Ontario. La date limite de dépôt des demandes préliminaires pour le premier contingent du programme ICON est le 21 août 2020.

 

Poser sa candidature au programme ICON

L'Ontario propose une législation pour protéger la santé tout en relançant l'économie

Dans le cadre de la Loi de 2020 sur la réouverture de l'Ontario (une réponse souple à la COVID-19).  Cette législation fait partie du plan du gouvernement pour la réouverture progressive et sûre de la province une fois que la déclaration d'urgence aura pris fin. (prolongée jusqu'au 22 juillet). Son but est de garantir que des mesures importantes restent en place pour faire face à la menace de COVID-19 une fois que la déclaration d'urgence provinciale aura pris fin. Plus précisément, la législation :

  • Maintenir les ordonnances d'urgence en vigueur dans le cadre de la Loi sur la gestion des urgences et la protection civile (EMCPA) en vertu de la nouvelle législation pendant une période initiale de 30 jours.
  • Permettre au lieutenant-gouverneur en conseil de prolonger ces ordres jusqu'à 30 jours à la fois, selon les besoins pour assurer la sécurité des Ontariens.
  • Permettre au lieutenant-gouverneur en conseil de modifier certains décrets d'urgence maintenus en vertu de la LPCGSU si la modification porte sur :
  • le redéploiement de la main-d'œuvre ou les règles de gestion et de travail ;
  • la fermeture de lieux et d'espaces ou la réglementation de la manière dont les entreprises et les établissements peuvent être ouverts pour fournir des biens ou des services en toute sécurité ;
  • le respect des conseils de santé publique ; ou
  • les règles relatives aux rassemblements et aux événements publics organisés.
  • Ne pas permettre la création de nouveaux ordres d'urgence.
  • Permettre l'annulation des ordres d'urgence lorsqu'il est possible de le faire en toute sécurité.

 

Provenant de la Gouvernement de l'Ontario

L'utilisation obligatoire du masque entre en vigueur à Toronto et à Ottawa

Cette semaine, le port des masques a été inscrit dans les règlements municipaux de Toronto et d'Ottawa. Les masques sont désormais obligatoires dans tous les espaces publics intérieurs, jusqu'à nouvel ordre. 

Où devez-vous porter un masque ?

  • les magasins de proximité
  • les centres commerciaux et les places de marché
  • les espaces clos des épiceries, des boulangeries et des marchés d'agriculteurs
  • les restaurants et les bars lorsqu'ils sont autorisés à ouvrir pour un service en salle
  • les installations récréatives intérieures, les gymnases et les piscines lorsque leur ouverture est autorisée
  • bibliothèques
  • centres communautaires
  • les organismes de service communautaire
  • paramètres de service personnel
  • églises, mosquée, synagogue, temples et lieux de culte
  • les galeries d'art, les musées, les aquariums et les zoos
  • les salles de banquet, les centres de convention, les arènes, les stades et autres lieux de manifestations
  • des installations immobilières telles que des portes ouvertes, des centres de présentation
  • les espaces communs des hôtels, des motels et des locations de courte durée
  • des installations de divertissement, notamment des salles de concert, des théâtres, des cinémas et des casinos
  • les bureaux d'affaires ouverts au public

Nouvelle stratégie de test pour la prochaine saison de la grippe

La ministre de la santé de l'Ontario, Christine Elliott, a déclaré que la province effectue en moyenne environ 25 000 tests COVID-19 par jour mais qu'elle est prête à augmenter ce nombre jusqu'à 50 000. La province doit augmenter le nombre de tests en prévision d'une demande accrue à partir de septembre, qui coïncidera avec les toutes premières étapes de la saison de la grippe. Les symptômes de la grippe et du COVID peuvent être et seront confondus, car les gens commenceront à tomber malades et des groupes plus importants se rendront dans les centres d'évaluation. Le ministre Elliot a déclaré que la province avait mis en place un plan pour que le nombre de tests puisse atteindre 50 000 par jour d'ici le début de la saison de la grippe. 

Tenez-vous au courant de nos nouvelles et de nos réflexions